la forge d Ostiches
la forge d Ostiches
la forge d Ostiches
[ Plan du site ] >>> Historique

Historique

L’histoire de la forge du marichau d’ostiches est liée à celle de la famille Lizon .
En effet Alexis Lizon né en 1817 s’est installé à Ostiches comme maréchal ferrant, puis a suivi son fils Frumence, lui succéda son petit fils Georges, et enfin Paul, encore connu sous le surnom de Paul Mence (petit-fils de Frumence). Le dernier à avoir travaillé le fer au feu de forge fut Ernest Friant, beau-frère de Paul.
En 1947 Paul fit construire une nouvelle forge attenant à la maison familiale. L’ancienne forge qui faisait partie intégrante de la maison étant devenue trop petite suite à l’évolution du machinisme agricole juste après la seconde guerre mondiale.
La forge est de dimension carrée (11m*11m) comportait un double foyer avec ventilation électrique, deux enclumes, une grosse meule émeri, une meule à eau, deux établis en bois avec étau, une perceuse radiale à avancement automatique, une plieuse pour fer plat, une cintreuse pour les bandages de roue, une fosse a eau pour refroidir les bandages, un équipement de production d’acétylène pour chalumeau à partir de carbure (qui explosa et ne fut pas remplacé, le plafond de la forge en garde encore des traces) et bien sur un travail pour le ferrage des chevaux . Elle était pourvue d’un grenier pour entreposer le fer ainsi que des pièces de rechange pour les machines agricole, de même que les pièces que les forgerons fabriquaient d’avance pendant les périodes creuses en hiver (socs d’extirpateur, pièces de traversier, torions, ancres de scellement etc…).
Deux forgerons y travaillaient, chacun avait son enclume attitrée et bien sur ses marteaux, qu’en aucun cas un autre ne pouvait utiliser. Ils étaient aidés par des apprentis ou des occasionnels pour les gros travaux, par exemple pour les forgeages qui nécessitaient un frappeur de devant avec une masse.
La forge aujourd’hui est restée à peu de choses près dans son état originel, et vu sa superficie on peut aisément y accueillir des visiteurs lors des démonstrations, ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’anciennes forge qui étaient souvent petites , sombres et dans lesquelles on devait ferrer les chevaux à l’extérieur.
Depuis 2000 elle accueille lors de la fête au moulin une équipe de maréchaux-ferrants qui font donc une démonstration de forgeage de fers à chevaux et ensuite le ferrage d’un cheval de trait. La première année ce fut Paul Naets et depuis ce sont les professeurs de l’école de maréchalerie d’Anderlecht.
Enfin le 1° juillet 2006 il y eut l’inauguration officielle en présence des autorités de la ville d’Ath et la démonstration de forgeage par Benjamin Tomassetti et lors des journées du patrimoine la démonstration de monsieur Ketels et de son fils ainsi que de Bertrand Bruyns.
Pour l’année 2007, les trois animateurs bénévoles (Pascal, Paul, et Pierre) ont organisé plusieurs animations :
En mai : ouverture de la saison par Monsieur Ketels, son fils et Bertrand.
En juin : les couteliers dont Dirk Bourguignon et ses amis.
En juillet : les maréchaux ferrants pour la fête au moulin.
En août : Benjamin et Frédéric.
En 2010, la forge s'équipe de plus en plus pour la production artisanale de couteaux forgés, les membres forgerons sont de plus en plus nombreux.
Depuis 2014, la forge est reconnue comme école de la Bladesmith Society et organise une session d'initiation à la coutellerie forgée chaque année sur inscription.


Il y a 1 visiteur(s) connecté(s) !

Administration Toute reproduction est interdite
Ath En collaboration avec la ville d'Ath